Ma combinaison Sirocco de Deer and Doe

Cette fois, je vous parle d’un projet un peu plus de saison ; ma première combinaison Sirocco (patron de Deer and Doe !). Un vêtement hyper confortable et qu’il est facile de dress-up ou down selon les occasions ; bref, une pépite !

Sirocco, une combinaison en jersey

Le patron de la combinaison Sirocco, de Deer and Doe, est sortie il y a déjà une petite année. Et déjà à l’époque, j’étais tombée amoureuse des photos de la magnifique Camille sur le site de la marque de patrons indépendants que j’affectionne tant (vous vous rappelez de mon jean Safran, ma blouse Airelle, ma robe Zéphyr et bien d’autres ?!). Mais dès les premières réalisations que j’avais vu sur Instagram ou la blogosphère, je m’étais rendue compte que ce patron (et plus généralement, les combinaisons) ne pardonnait pas toujours et que cette forme n’était pas des plus élégantes sur toutes les morphos (après tout … quel vêtement peut se targuer de l’être ?!).

J’ai donc pas mal hésité avant de me lancer moi-même. Et puis, à mon anniversaire il y a six mois, mes chères amies toulousaines m’ont offert un bon cadeau pour la boutique en ligne de Deer and Doe. Alors ni une ni deux, je n’ai plus hésité et j’ai investi dans trois patrons qui me faisaient de l’œil depuis longtemps ; la combinaison Sirocco, la robe longue Magnolia (j’en reparlerai !), et le short Chataigne.

Le processus de couture

Cette combi requiert un jersey vraiment pas mal extensible, élément que j’ai un peu sous-estimé lors de ma dernière session shopping… mais que cela me serve de leçon ! Pour cette première combinaison, je la voulais très simple, toute noire. J’ai acheté un jersey assez épais uni, et en route.

Le processus de coupe ne prend pas trop de temps (il n’y a pas trop de pièces), et le jersey étant facile d’entretien, le repassage ne prend pas 1000 ans non plus. Donc une préparation assez rapide et sans douleur !

Le montage de la combinaison est, comme d’habitude avec cette marque, très très bien expliqué. Je n’ai rencontré aucune difficulté, si ce n’est que, pour une raison qui m’échappe encore, j’ai affublé ma combi de plis creux dans le dos (chose complètement inutile et superflue, des simples plis auraient suffi et étaient d’ailleurs recommandé dans le livret d’explications !).

La plus grande difficulté venait en fait de mon tissu. D’abord car, puisqu’il était très épais, ma surjeteuse a parfois peiné et j’ai dû faire certaines coutures à la machine. Mais aussi car il n’était pas tout à fait assez extensible (ce qui a demandé quelques contorsions amusantes pour pouvoir l’enfiler au début !).

Ma version de cette jolie combinaison

Après le premier essai je l’aimais beaucoup. Mais j’ai quand même décidé de resserer un peu les jambes que je trouvais trop larges. Je ne regrette pas du tout, et pour la deuxième combinaison (actuellement en route sur ma table de couture), c’est une modification que j’ai fais dès le début.

Toutes les couturières disent la même chose de ce patron ; on se sent aussi confortable que dans un pyj, tout en ayant l’air looké et armée pour affronter une journée au travail. Et … c’est vrai ! Je la porte très très souvent, notamment quand j’ai des rdv pros, et je me sens toujours très à l’aise dedans.

Les poches sont aussi un chouette plus de ce patron (et d’ailleurs, j’ai toujours les mains dedans !).  

En bref ? Adoptée évidemment ! J’en ai d’ailleurs deux autres en cours, mais croyez-le ou non, je me suis fait de nouveau avoir par un tissu pas assez extensible (et cette fois c’est pire ! Mais j’en reparlerai dès que j’aurais trouvé un moyen de réparer ça !).

A bientôt les cocos,

Marinette

3 comments:

Oui très réussi. Tu ne nous a pas parlé de la taille, faut il se fier au tableau ?

Répondre

Coucou, et merci ! Pour ma part pas de problème de taille. Ceci étant dit, je couds souvent du deer and doe donc je sais comment leurs vêtements me vont (en général c’est assez large, donc si je suis entre deux tailles je prends celle du dessous). J’espère que ça aide !

Répondre

Très sympa cette combi. Je suis comme toi, je procrastine à la coudre car j’ai des formes très voluptueuses et j’ai un doute sur le fait que cela m’aille… Je le demandais quelle élasticité tu as utilisé et ne convenaient pas ? Afin d’éviter les mêmes erreurs que toi

Répondre

Laissez moi un message !

%d blogueurs aiment cette page :